Activités

In Fabula Veritas: le podcast humani-fantaisiste

In Fabula Veritas: le podcast humani-fantaisiste
  • LIEU

    En ligne

  • QUAND

    Sporadiquement

Nous lisons tou·te·s des histoires, regardons des films, des séries, jouons à des jeux qui nous emmènent ailleurs, dans d’autres mondes qui souvent n’existent pas. Nous savons pourtant qu’il ne s’agit pas simplement d’une distraction, une activité qui nous éloignerait de notre vie, de ce qui nous est cher. Au contraire : une fois le livre fermé, le jeu terminé, les mondes continuent à vivre, les personnages sont encore là, qui nous accompagnent, nous inspirent, habitent nos conversations ou nos rêves.

In Fabula Veritas est un podcast où quelques amateur·trice·s d’imaginaire cherchent à comprendre, en partageant leurs points de vue, comment les mondes imaginaires nous habitent et marquent nos vies.

Avec : la Penseuse, le Hobbit, le Clerc, l’Outsider, l’Auteur, la Magicienne.

Derniers épisodes

Episode 7 : batailles, duels, combats

27 mars 2021

Avec le Hobbit, l’Auteur et la Penseuse, l’Outsider et, pour la première fois en live, la Magicienne !

Cet épisode a été enregistré dans un autre monde et un autre temps. On y entend donc clairement les voix car elles ne sont pas masquées et on y annonce une expo qui n’aura finalement pas lieu.

On y parle combats violents, bras tranchés à coups de hache, sang répandu (cela valait la peine d’attendre !). Pourquoi, alors que nous sommes d’aimables et pacifiques lectrices et lecteurs, nos histoires favorites sont-elles pleines de bagarres, réalistes ou amusantes ?

La scène fut comme figée, l’espace d’un instant. Les quatre nobles félons dans l’embrasure, et derrière eux les trognes farouches des reitres. Tous momentanément pétrifiés à la vue du colosse au regard luisant qui les attendait l’épée à la main au milieu de la chambre qu’éclairaient les chandelles. La meute fut sur lui. La pointe d’une dague lui érafla le flanc, le fil d’une épée effleura son visage. Du bras gauche, le roi repoussa violemment le premier agresseur…

Le Phénix sur l’épée – Robert E. Howard (1932), traduction Eric Chédaille

Episode 6 : Les jeux de la faim

29 mai 2020

Avec le Hobbit, l’Auteur et la Penseuse

Malgré le complot mondial organisé par les illuminati pour empêcher l’équipe du podcast de se réunir, voici un nouvel épisode d’IFV !

La Penseuse nous y emmène dans une dystopie affamée, une téléréalité pleine de trahisons et de bagarres et nous explique comment elle y a trouvé une valeur, une inquiétude et un sentiment.

Au Capitole, on a recours à la chirurgie pour faire paraître les gens plus jeunes et plus minces. Dans le district Douze, la vieillesse constitue un succès en soi car beaucoup de gens meurent prématurément. Quand on voit une personne âgée, on a envie de la féliciter, de lui demander le secret de sa longévité. On envie les gros, qui s’en sortent manifestement mieux que le reste d’entre nous. Mais ici, les choses sont différentes. Les rides n’ont rien de désirable. Une bedaine n’est pas un signe de réussite

Episode 5 : La fuite

27 janv. 2020

Avec le Hobbit, le Clerc, l’Outsider, l’Auteur.

Le Clerc, qui veut des pratiquants motivés pour le culte de son dieu, nous parle de la fuite dans l’imaginaire. Je fuis, tu fuis, nous fuyons la réalité, dans les jeux vidéos, dans les séries, dans les romans.

Jusqu’où fuit-on ? Qu’est-ce qu’on fuit ? Et fuit-on vraiment, en fait ?

J’allais devoir passer l’heure qui suivait mon réveil dans le monde réel. L’horreur, en somme. Il fallait que je me lave et que j’exerce mon corps physique. Quelle plaie ! Je détestais ce moment de la journée, car il était en complète contradiction avec le reste de mon autre vie. Ma vraie vie, au cœur de l’OASIS. La vue de mon minuscule studio, de mon dispositif d’immersion ou de mon reflet dans le miroir… tout cela me ramenait brutalement à la réalité : je passais mes journées à l’intérieur d’une illusion.

Ernest Cline, Player One

Episode 4, live: Tolkien, recouvrement et évasion

30 déc. 2019

Avec Le Hobbit, le Clerc, la Penseuse, l’Auteur, et le public de holygames.

Dans cet épisode enregistré en public, le Hobbit discute d’un auteur de fantasy peu connu (un certain J.R.R.T., spécialiste en elfes, nains, et pieds poilus amateurs de tabac) et de la lecture qui est en faite par Philippe Verdin dans son ouvrage bonne nouvelle en terre du milieu. Ca a l’air ardu comme ça, mais on y parlera quand même de fantasy !

Au commencement Eru, l’Unique, que dans le langage des Elfes on appelle Ilúvatar, de son esprit, créa les Ainur, et devant lui ils firent une Grande Musique. Le Monde est issu de cette Musique, car Ilúvatar rendit visible le chant des Ainur et ils purent le voir comme une lumière dans les ténèbres. Et beaucoup d’entre eux s’éprirent de sa beauté et de son histoire qu’ils virent naître et se développer comme dans une vision. Alors Ilúvatar donna Être à leur vision, l’installa au milieu du Vide, le Feu Secret fut envoyé au cœur du Monde qui fut nommé Eä.

J.R.R.T., Ainulindalë

Episode 3 : Chaotic evil

02 déc. 2019

Avec la Penseuse, le Hobbit, le Clerc, l’Outsider, l’Auteur.

L’Outsider nous expose un système de classification psychologique puissant utilisé dans un loisir entre adultes consentants nommé par les initités: “jeu de rôle”.

Alors, vous êtes chaotique ou loyal ? Bon ou mauvais ? Et Frodo ? Et Jésus ? Et moi, et toi ?

Les diverses combinaisons entre le Bien, le Mal, la Loi et le Chaos définissent neuf alignements possibles. La description de chacun dépeint l’adhérent type à cet alignement. N’oubliez pas toutefois que les individus peuvent s’écarter de la norme et qu’un personnage n’est pas obligé de respecter à la lettre les préceptes de son alignement. Utilisez les descriptions suivantes comme des lignes directrices, pas comme des règles strictes.
Les six premiers alignements, de loyal bon à chaotique neutre, s’adressent aux personnages. Les trois suivants, maléfiques, sont destinés aux monstres et autres ennemis des personnages.

Règles du jeu Donjons & Dragons

Episode 2 : Des amis imaginaires

14 nov. 2019

Avec la Penseuse, le Hobbit, l’Outsider, l’Auteur.

L’Auteur évoque des histoires de voleurs, de cités enfumées et de rapières rapides, où vivent deux de ses plus vieux copains. On discutera ce qui fait un bon monde imaginaire, dans lequel on a envie de revenir, et des histoires qu’on relit toujours.

Très loin de nos rivages, par-delà les abysses du temps et un océan d’étranges dimensions, rêve l’antique monde de Nehwon, avec ses tours, ses crânes, ses joyaux, ses épées, ses sortilèges et, autour de sa mer Intérieure, une couronne de territoires connus. Lankhmar l’impérissable, fabuleuse métropole aux murailles massives et aux ruelles étroites, se niche à l’embouchure sablonneuse du fleuve Hlal. Grouillant de voleurs, de prêtres tonsurés, de magiciens faméliques et de marchands obèses, elle porte aussi un autre nom : la cité de la Toge Noire.
Selon les grimoires runiques de Sheelba au Visage Sans Yeux, ce fut à Lankhmar, par une nuit d’encre, que se rencontrèrent les deux improbables héros – et très fantasques crapules – baptisés Fafhrd et le Souricier Gris. 

Fritz Leiber, le cycle des épées

Episode 1 : Fantasy, foi et attention

08 nov. 2019

Avec la Penseuse, le Hobbit, le Clerc, l’Outsider, l’Auteur.

Le Hobbit nous parle d’un livre décrivant un monde où les dieux pullulent comme les fourmis sous un rocher et essaient tous de capturer notre attention. Comment est-ce que tout ça se relie à ses propres questions religieuses et à notre usage des smartphones, vous le saurez en écoutant l’épisode !

Il existe des millions de dieux de par le monde. Ils grouillent comme de la laitance de hareng. La plupart sont trop petits pour qu’on les voie et ne font l’objet d’aucun culte, du moins de la part d’aucune créature plus grosse que la bactérie, laquelle ne dit jamais ses prières et ne réclame pas grand-chose en matière de miracles.
Ce sont les petits dieux – les esprits des croisées de deux pistes de fourmis, les dieux des microclimats entre les racines d’herbe. Et la plupart de ces divinités restent en l’état.
Car ce qui leur manque, c’est la foi.

Terry Pratchett, les petits dieux