Pour moi, le travail en équipe, c’est comme dans les jeux en ligne …

Qu’on se le dise : je suis un grand fan des jeux en ligne massivement multijoueur (dits « MMO»[1]). Que d’heures ai-je passées – et que je passe encore plus en ces temps de confinement – à explorer les vastes étendues d’Azeroth[2], les confins de la galaxie de Star Wars[3] ou plus récemment les riches terres de Tamriel[4] !  Or, comme l’essence de ces jeux réside dans le fait de jouer en collaboration quasi constante avec plein d’autres joueurs, cela exige de l’organisation, une répartition des rôles, des responsabilités différentes, etc., bref : du travail d’équipe !

Alors, j’ai envie de penser une gestion d’équipe – quelque-soit le contexte – sur la manière dont ces fameux MMO organisent les rôles entre les différents joueurs ! Après tout : tout travail en équipe est similaire à l’exploration d’un donjon ou d’un raid[5] ! Or, dans ces jeux en lignes, il existe une sacro-sainte Trinité de répartition des rôles – à l’exception de quelques licences hétérodoxes – autour de trois termes techniques : Tank, Heal, DPS. Pas de panique, si vous ne connaissez pas ces termes, je vais les expliciter et les définir! Du coup, comme j’ai (presque) autant d’expériences en gestion d’équipe qu’en jeux en ligne, je vous propose de réfléchir à ce que serait les qualités humaines que ces trois rôles clés dans le MMO devraient avoir selon moi … que vous soyez habitués au gaming ou non, j’espère que ma réflexion vous titillera !

LE TANK

Commençons par le rôle que j’ai prioritairement usité dans mes longues heures de jeu : le.la Tank. Tout est dans le titre ! Le rôle du personnage assumant cette fonction est double : c’est iel qui doit avoir l’intention des ennemis sur iel et encaisser les dégâts. Sa résistance aux dégâts peut se faire de plusieurs manières : soit iel possède une énorme armure et un bouclier (tout aussi énorme), soit iel est capable de parer ou esquiver aisément les coups, ou encore de répartir les dommages reçus sur la durée, etc., et croyez-moi, quand vous devez contenir 4 trolls, deux orcs et 6 dinosaures énervés -car un.e membre de votre groupe a trouvé « marrant » d’attirer plusieurs groupes d’ennemis – ce n’est guère aisé !

Bref, iel est la première ligne du groupe, c’est iel qui engage les combats tout en s’assurant qu’aucun ennemi ne lui file entre les pattes et s’en prenne à un de ses alliés. Selon moi le parallèle avec le leadership peut être rapidement fait : son but n’est pas de faire l’entier du travail, mais principalement d’ouvrir la voie pour que le groupe puisse avancer en confiance. Et iel doit être capable d’encaisser les résistances rencontrées par le groupe… le tout sans en être trop affecté.e et ainsi éviter que d’autres personnes – pour qui un tel rôle pourrait être trop pesant – ne soit trop touchées par lesdites résistances. Résilience, charisme, abnégation[6] ou encore courage me semble être des valeurs importantes pour un. bon.ne Tank.

Le HEAL

De l’anglais « soigner », il s’agit donc du guérisseur du groupe. Le.la Heal s’assure qu’aucun.e.s de ses compagnons de groupe ne subissent trop de dégâts ou soit soumis.e.s à un quelconque maléfice (comme une transformation forcée en … mouton) qui l’empêcherait de faire son rôle. Le.la Heal ne doit donc pas forcément combattre (ce qui ne veut pas dire qu’iels en sont incapables – au contraire !). Son rôle est très exigeant, car le.la Heal doit posséder une sorte de radar empathique très aiguisé ! Iel doit repérer les blessures des autres membres du groupe, anticiper parfois les dégâts à venir, conserver une vision d’ensemble de la situation – donc parfois se mettre en retrait – et être en conséquence profondément attentif.ve et réactif.ve … à 25 joueurs. C’est. un. défi.

Mais, soigner autrui et soi-même demande de l’énergie, également dans les jeux [7]! Et c’est pour cela que le.la Heal du groupe doit faire en sorte de ne pas épuiser trop vite l’énergie qui lui permet de soigner les autres (je suis sûr que cela parle à beaucoup de gens…). Sans énergie, le.la Heal ne peut tout simplement plus soigner. Et quand le combat est long, une telle gestion de sa ressource requiert bien de la stratégie.

On connaît tou.te.s des Heal. Des personnes qui sont capables d’apaiser les souffrances des autres, de désamorcer les crispations, d’ouvrir des espaces de réconciliations, etc. De telles personnes ont souvent une forte intuition et repèrent bien lorsque, dans des échanges en groupe, une attitude ou une phrase peut heurter voire blesser un.e autre… De telles personnes sont juste indispensables à la durabilité d’un groupe car iels peuvent éviter ainsi que des dégâts persistent sur la durée, iels peuvent ressourcer un membre de l’équipe quand ce dernier en a besoin, par un petit coup de soin..! Je conçois donc comme importantes les valeurs suivantes pour un.e Heal : empathie, réactivité, stratégie et aussi abnégation.

LE DPS

Iel, pour faire simple, c’est le.la bourrin.ne de l’équipe (quand est-ce qu’on frappe?). De l’anglais Damage Per Second – donc dégâts par seconde – le rôle du DPS c’est de faire ce pour quoi le groupe rentre en combat : faire perdre tous les points de vies aux ennemis rencontrés. Dans cette répartition des rôles trinitaires, le.la Tank et le.la Heal s’assurent, au fond, que les DPS – toujours majoritaire en proportion[8] – puissent faire leur travail correctement. La pleine maîtrise de leurs compétences est donc attendue pour que les DPS puissent être les plus performant.e.s et optimisé.e.s dans leur tâche.

Cependant, dans des situations de stratégies plutôt complexes, il est également nécessaire que les DPS connaissent bien les forces et atouts de leurs collègues DPS pour effectuer des actions précises, comme empêcher un boss[9] de lancer un sort, répartir leurs dégâts sur l’ensemble des ennemis présents, etc.

Les DPS sont les passionné.e.s de l’équipe, celles et ceux qui veulent avant tout déployer leurs compétences à la pleine réalisation des projets du groupe, ultra focalisé.e.s sur leurs propres forces et la manière dont ils peuvent accomplir des choses le plus efficacement : et c’est ce qu’on attend d’eux !

Néanmoins il est nécessaire que les bon.ne.s DPS soient attentif.ve.s à ce qui se passent autour d’elles et d’eux, aux moyens de conjuguer leurs capacités propres avec celles des autres DPS de l’équipe et à veiller à ne pas trop foncer dans l’tas – et ainsi – se retrouver à la place du.de la Tank, ce qui leur coûterait de prendre quelques « coups » qu’iels n’auraient pas forcément la force d’encaisser… et savoir se reposer sur un.e bon.ne Heal en cas de besoin. Mais, une bonne team de DPS, qui communiquent clairement ensemble et qui conjuguent leurs forces, représentent un potentiel d’agir énorme ! Quelles valeurs pour les DPS ? Je dirais : la passion, la communication, la coordination et l’humilité.

Connaître son.ses rôle.s !

Evidemment, dans les jeux comme dans l’existence, il existe des personnes plus ou moins capable d’hybridité entre ces trois rôles, en fonction de leurs compétences propres et des situations dans lesquelles iels se retrouvent. Néanmoins l’une des leçons – ô combien importante – que les MMO nous enseignent, est que sortir de son rôle, volontairement ou non, peut être assez coûtant pour soi comme pour l’équipe avec laquelle on progresse .. ! Respecter son rôle, reconnaître ainsi nos forces et limites et savoir les conjuguer avec celles des êtres autour de nous ; voilà la base d’une bonne team capable de mener de grands projets … comme de venir à bout de donjons complexes !

Et vous ? Quel.s rôle.s êtes-vous ?

Moi ? Mi-Tank, mi-DPS … et re mi-Tank derrière.


[1] MMO : abréviation diminuée de MMORPG, signifiant Massively Multiplayer Online Role-Playing Game

[2] Nom de la planète dans laquelle les joueurs de World of Wacraft évoluent … depuis 2004 !

[3] Dans le MMO de Star Wars The Old Republic

[4] Elder Scrolls Online

[5] Ces deux termes représentent, dans ces jeux, des endroits spécifiques où les joueurs, en groupe de trois, cinq, dix, quinze joueurs – ou plus ! – vont exploser des endroits dangereux, combattre des ennemis complexes. Etc., !

[6] Abnégation : sacrifice de soi au bénéfice d’autrui.

[7] On parle alors de « mana »

[8] Par exemple pour un groupe de 5 joueurs, il y a un Tank, un Heal et trois DPS.

[9] Terme pour signifier un ennemi particulièrement fort dans un jeu et qui requiert souvent une stratégie complexe.

Une réponse sur “Pour moi, le travail en équipe, c’est comme dans les jeux en ligne …”

  1. Merci !

    Mon temps sur WoW a été tellement formateur en terme d’expérience de groupes… ce que tu écris dans ton article me parle beaucoup !

    C’est marrant parce que sur WoW j’ai toujours privilégié le heal. Mais dans la vie de tous les jours, je remarque que ça bouge beaucoup en fonction des projets auxquels je participe.

    Il y a des endroits où j’ai un rôle de Tank – mais c’est clairement pas mon penchant naturel – et j’essaie de développer mon skill DPS à d’autres (genre avec mon blog ou dans mon groupe de musique). Dans ce que je fais à la PCi-VD je dirais que je suis en Heal ; mais en même temps j’ai aussi gradé, ce qui fait de mon un tank… (?)

    Tu peux varier la triforce avec une réflexion sur les classes ! De mon souvenir de WoW – période BC à Cataclysme – il y avait clairement une différence entre pala heal et drood heal par exemple. Le pala était plutôt monocible avec des chances de gros critiques (donc focus heal sur le tank) et le drood faisait un espèce de heal continu sur l’ensemble du groupe avec ses dots. J’étais pala et je suis pas certains que j’aurais pu faire le boulot d’un druide !

    Mais dans tous les cas c’est suggestif ce que tu dis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code